Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 19:12


Le Ministre de l'Immigration, arrivé avec deux heures de retard, a été accueilli ce jeudi par 150 étudiants alors qu'il venait faire "la promotion de la diversité" pour cette soirée intitulée "Identité Cassoulet" à Science Po.



C'est donc dans une chaude ambiance qu'Eric Besson a fait son entrée :


"Besson Démission", "Régulariser les sans-papiers", "Travail, famille, patrie, c'est pas ça notre identité", "Besson Expulsion".


 

(Envoyé sur youtube par adrille94)

 


L'amphithéatre chauffé aussi grâce à Jean-Paul Huchon (président socialiste du conseil régional d'Ile-de-France) qui "a fait une petite diatribe contre le débat sur l'identité nationale. " à qui Eric Besson a répondu : “Jean-Paul, on fait un face-à-face quand tu veux et où tu veux”.



Mais le Ministre n'aura, en fait, ouvert la bouche que pour faire valoir ses talents de choriste, en fredonnant la Marseillaise tant le public connaissait son répertoire par choeur.


"Quand les jeunes ont chanté la Marseillaise, le ministre s'est mis à chantonner aussi[...] A la fin, il a évoqué ses souvenirs d'étudiant à Sciences po, en disant qu'à son époque, il n'y avait pas de chorale..." explique Amar Ferdjaoui, délégué syndical CFDT et membre du groupe Ressource pour l'égalité homme-femme.



Ce n'était pas pourtant gagner pour Eric Besson qui jouait ce soir là à guichet fermé:


"Ils ont verrouillé les entrées et on n'a même pas vu Eric Besson arriver. Il est passé par une porte de derrière, c'est courageux." explique Andréa, 20 ans.



Le "ministre de choeur" est donc ressorti vers 20h30 de l'amphithéatre apparemment ému d'avoir pu chanter pour la première fois la Marseillaise... dans un amphithéatre:


"C'était sympa. Ça m'a permis de chanter la Marseillaise en arrivant ce qui ne m'était jamais arrivé dans cet amphi lorsque j'y étais étudiant."


Il est vrai que déjà en septembre il rappelait aux jeunes :


"Ne vous sentez pas obligé d'être politiquement correct.", "Soyez vous-même, jeune jusqu'au bout, y compris droit à l'irrévérence, à l'insolence."


 

(Envoyé sur dailymotion par Jeunes-Populaires)



On comprend mieux sa satisfaction...



Une satisfaction partagée également par un représentant du syndicat étudiant Unef :


"On a organisé ce comité d'accueil assez spontanément. C'était important de lui montrer qu'on refuse son double discours. D'un côté, il renvoie des migrants en Afghanistan, et de l'autre il vient tenir à Sciences Po un discours sur la diversité..."



Le ministre est donc parti, comme il est venu, par une porte à l'arrière du bâtiment.


Donc, après une telle promotion, il n'y a pas de doute, la diversité sera au rendez-vous, reste à voir à quelle diversité il souhaite laisser libre court...

 

 

 

(Source: Libération)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Je suis là
  • Je suis là
  • : Quand le doigt montre le ciel, l'imbécile regarde le doigt... Je laisse des messages deci delà, ramasse qui veut bien...
  • Contact

Catégories