Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 14:18

Après avoir "cassé"(?) le Téléthon en décembre 2009, après avoir déclaré que "le téléthon se comportait comme une secte", Pierre Bergé, le Président de Sidaction, à de nouveau chargé l'Association Française contre les Myopathies(AFM) ce matin au micro de Marc Olivier Fogiel sur  Europe1.

"Une association caritative a-t-elle besoin de 200 millions de réserves, 150 millions d'euros de placements et 7 millions d'euros par an de produits financiers ? [...]
Est ce qu'une association caritative a besoin de financer des laboratoires privés ?... Non, je trouve ça scandaleux".

Pierre Bergé affirme que les dons du Téléthon vont aux banques alors que les dons pour Sidaction vont pour moitié aux malades et l'autre moitié à la recherche scientifique. 

Cette fois, Pierre Bergé a décidé de monter d'un cran en réclamant une intervention de l'Etat au sujet de la polémique qu'il a déclenché.

"En 2010, je vais m'adresser où il faudra, j'irai trouver qui il faudra pour que les choses changent et que l'Etat prenne ses responsabilités devant le Téléthon. Voilà ce que je vais faire en 2010. Je veux que ce scandale cesse et je pense que l'Etat doit regarder ça de près. Il faut mettre de l'ordre dans cette affaire, mais je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas de Téléthon".


Voilà, c'est dit, mais je reste dubitatif quant à une position claire de l'Etat dans cette polémique !

Et vous, pensez-vous que l'Etat devrait intervenir dans cette polémique ?



(Source: Europe1)

 

 

(Sources: Europe1, Ozap, LePost)
Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 14:38

Ce jeudi 21 janvier, l’Agence Européenne du médicament (EMA) a recommandé la suspension de l'autorisation de mise sur le marché de la gélule Sibutral, jusqu'à présent utilisé pour le traitement contre l'obésité.




(Source: Doctissimo)

 


La sibutramine, commercialisée en France depuis juin 2001 favorisait la sensation de satiété ce qui permettait en 3 mois une baisse de 5% du poids d’un individu obèse dont l’indice de masse corporelle(IMC) est supérieur à 30.


De nombreux effets secondaires ont été constatés:

  • Insomnies
  • Problèmes gastriques
  • Maux de tête
  • Tachycardie
  • Hypertension artérielle


De plus, il a été noté que des décès sont survenus aux États-Unis et en Europe suite à la prise de cette gélule et en raison de l’absence d’un suivi cardiovasculaire.


En France, environ 5500 patients en 2009 étaient traités.
Depuis la commercialisation, une soixantaine de signalements d’effets indésirables ont été rapportés à l’Afssaps.
Moins de la moitié des cas concernait des effets indésirables cardiovasculaires, dont 5 cas graves.
Un décès a été rapporté chez une femme obèse d’une soixantaine d’années.


L'Italie a retiré le Sibutral de ses pharmacies depuis le 7 mars 2002 suite à 2 décès.


En janvier 2010, l’Europe fait de même.



Rappel important:


Les patients qui utilisaient ce médicament devront consulter leur médecin, sans urgence, afin de discuter de l’arrêt du traitement.


L'Afssaps recommande également d'éviter les achats sur Internet.


 


(Source: AFSSAPS, Maxisciences, Doctissimo, Pharcorama)

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 16:33
Vu en Une sur lepost.fr

Une étude publiée mardi dans la revue britannique "International Journal of Obesity" par l'équipe du Dr Manolopoulos, de l'université d'Oxford en Grande-Bretagne, démontre les bienfaits pour la santé de l'accumulation de graisse autour des hanches, dans les cuisses et les fesses.


« L’idée selon laquelle la répartition de la graisse est importante pour la santé est connue depuis un certain temps… Cependant, ce n’est que très récemment qu’on a pu montrer que de la graisse sur les cuisses et des hanches plus larges sont bonnes pour la santé » a déclaré le Dr Konstantinos Manolopoulos.


Cette graisse contribue à protéger du diabète et des maladies cardio-vasculaires, elle libère de l'adiponectine, une hormone qui régule les glucides et lipides du corps, elle participe à la diminution du cholestérol et a une action anti-inflammatoire.


Ce qui n'est pas le cas de la graisse située autour du ventre, qui libère des acides nocifs et des cytokines qui déclenchent des phénomènes inflammatoires et augmentent le risque de développer un diabète ou une maladie cardiaque.



Ce qui pourrait expliquer qu'avant 45 ans, les hommes soient davantage sujets que les femmes aux accidents cardio-vasculaires. C'est bien connu, les hommes prennent sur le ventre et les femmes sur les fesses, les hanches et les cuisses.


Un postérieur généreux, rebondi et un ventre plat seraient donc l’idéal d'autant que les hommes apprécient les femmes avec de belles fesses rebondies et vice versa...



Une fin de post tout en rebondissement avec les plus belles fesses du monde, chez les femmes...


 

 

(Source: videosdefan sur kewegao)

 


... Et chez les hommes, et elles sont française !


 

(Source: videosdefan sur kewegao)




Bonus:


Aujourd'hui, VMagazine sort son "Size Issu", un numéro où les vraies rondes ont le droit de cité.


 

(Source: VMagazine)

 

 

(Sources: International Journal of Obesity, Maxisciences, Surf-Prévention, wikipédia, VMagazine)

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article
28 décembre 2009 1 28 /12 /décembre /2009 13:36
Vu en Une sur lepost.fr

Le Dr Reinman, de l'université de Berkeley en Californie a réalisé une étude, publiée le 3 décembre dans la revue "Harm Reduction Journal", qui montre que le cannabis serait un bon traitement de substitution dans le cadre d'une désintoxication de l'alcool ou de drogues "dures".


(Source: Blog de ChemistryWorld)

 


Pour cette étude, un échantillon de 350 consommateurs de cannabis suivis par un dispensaire spécialisé de Berkeley on été sondé.


Et il ressort de ce sondage les résultats suivants:


40 % des sondés contrôlent leur addiction à l'alcool.
66 %
des sondés désamorcent une addiction aux médicaments.
26 %
des sondés désamorcent une addiction aux drogues dures.


Selon le Dr Reiman le cannabis, moins dangereux que l'alcool car ayant moins d'effets secondaires et plus acceptable socialement, permet un traitement de substitution et pourrait être un mode de désintoxication radical pour les alcooliques.


Il s'avère que près des deux-tiers des sondés consomment  du cannabis parce qu'il a moins d'effets secondaires que l'alcool, les médicaments ou les drogues dures.


Pour 34 % d'entre eux, le cannabis provoque moins d'effet de manque, et pour plus de 57 %, le cannabis aide à soulager les douleurs.



Pour le Dr Reiman, cette étude montre la capacité humaine à reconnaître les substances qui lui font le moins de mal et à trouver une alternative menant à l'abstinence.


Elle soutien, logiquement, la légalisation du cannabis dans son pays qui de plus est une source potentielle de revenus dans ce contexte économique difficile, mais qui ne fait pas l'unanimité.

 


Un documentaire d'Arte sur la légalisation de la marijuana en Californie.


 

(Source: raph66)



Selon Le Monde, en France, plusieurs associations demandent l'arrêt des poursuites judiciaires pour ceux qui utilisent ou cultivent le cannabis à des fins médicales.


"La France accuse un retard de quinze ans. Il y a urgence à mettre en place un cadre permettant aux malades d'avoir accès à toutes les thérapeutiques à base de cannabinoïdes (Sativex, Dronabinol) et au cannabis sous sa forme naturelle."

 


Et vous, vous en pensez quoi ?

 


Bonus:


Petite histoire du cannabis inspiré par la série Weeds dont le slogan d'un des personnage est "Yes we can...nabis !":


 

(Source: NouvelObs)




(Source: MaxiSciences, Harm Reduction Journal, JDD, Cyberpresse, Wikipédia)

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 15:45

Une nouvelle greffe du visage a été réalisé sur un jeune homme de 26 ans, victime de graves brûlures suite à «une explosion accidentelle lors d'une manifestation pyrotechnique en mai 2008».


C'est la sixième intervention de ce type en et la deuxième réalisée par l'équipe du professeur Devauchelle, au hospitalier universitaire d'.


Selon le Parisien, l'équipe du professeur Bernard Devauchelle était aidée de spécialistes belges et lyonnais. 



La première greffe avait été réalisé en 2005 à Amiens sur Isabelle Dinoire, 38 ans, qui avait été défigurée par son chien.


En 2005, le professeur Bernard Devauchelle réalisait au CHU d'Amiens, la première greffe du visage partielle. Rappel et perspectives avec ce reportage d'Antoine Marguet et Gérard Payen.


(Source: journalistetv sur kewego)



La dernière greffe du visage été réalisé en France sur un homme dont la mâchoire avait été emportée par un coup de fusil.


Il avait été greffé en août dans le service du Professeur Laurent Lantiéri de l'hôpital Henri-Mondor de Créteil (Val-de-Marne).



Neuf autres greffes du visage ont déjà été réalisées dans le monde:


5 en France, 2 aux Etats-Unis, 1 en Chine et 1 en Espagne.

 



(Source: LeParisien)

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 07:27


Le sujet de la contraception en France fait polémique, Ségolène Royale veut envoyer dans les lycées de Poitou-Charentes des chèques contraception à destination des jeunes filles mineures.


Mais le ministre de l’Education nationale Luc Chatel s’y oppose, soutenu par plusieurs membres de la majorité, comme Christine Boutin, qui préfère "la pédagogie de l’amour" au lieu de tenter les filles mineures qui "se font mettre enceinte pour avoir une allocation de parent isolé."



(Envoyé sur dailymotion par BlogParfaitPointNet)



Voilà donc la situation et l'ambiance au sujet de la contraception de la jeunesse en France...


Mais n'est-il pas possible de trouver une méthode qui pourrait faire l'unanimité ou au moins permettre d'aborder le sujet avec plus de sérénité ? Et est ce qu'une telle méthode pourrait seulement exister ? ... Existe-t-elle déjà autre part ?


Et bien peut-être, juste de l'autre côté de la seule frontière qui existe encore en France, chez nos voisins suisses.

 


En Suisse, les choses sont étrangement plus simple et apparemment moins politico-polémique(popo):


La Fondation SymptoTherm sous l’autorité de surveillance de la Confédération Suisse s’insère dans la démarche de la promotion de la santé.


Elle soutient la transmission de connaissances fondamentales et simples permettant à chacun(e) d’améliorer son état de santé.


La méthode sympto-thermique est la méthode de contraception naturelle la plus répandue en Suisse, enseignée par une centaine de monitrices. Elle permet de gérer sa fertilité d’une manière autonome sans recours à des contraceptifs hormonaux.



Un logiciel performant est proposé pour déterminer avec exactitude la phase fertile et infertile. Une application adaptée au téléphone mobile.



(Envoyé sur youtube par HarriWettstein)



Le Dr. Tatiana Barras présente les avantages de l'approche symptothermique. Une méthode très efficace de planification familiale naturelle.



(Envoyé sur youtube par HarriWettstein)



Pour une autre explication de cette méthode symptothermique, qui veut que la courbe de température ("thermique") est toujours interprétée en relation avec les autres signes ("symptômes") de fertilité, sur la radio suisse romande.


 

Donc il existe bien une solution pédagogique qui associe à la fois éducation et protection...


Mais les responsables français seraient-ils prêt à s'entendre sur une même solution, quelqu'elle soit ? A faire tinter à l'unisson un même son de cloche ?


(Envoyé sur dailymotion par Heidi-t)



Ou faut-il qu'ils aillent se rafraîchir les idées au grand air des alpages, se laisser inspirer loin des guerres de clocher ?


(Envoyé sur dailymotion par Tiber-Septim)



Quoiqu'ils en soit, en attendant ce jour, la meilleure des solutions reste...


(Envoyé sur youtube par raztoi)





(Sources: sympto.ch, symptotherm.ch, Mel36, LaRédactionduPost, Public Sénat)

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 14:27


( Photo europeorient.wordpress.com)



La ministre de la Santé va donc donner l'exemple jeudi 12 novembre," "je ne suis pas propriétaire mais ma vaccination aura valeur de symbole",  elle souligne devant la presse que "se protéger c'est aussi protéger les autres".



( Photo ctendance.com)

 


Donc premier jour de vaccination pour les publics prioritaires à savoir l'entourage des enfants de moins de 6 mois(qui ne peuvent se faire vacciner), les professionels de santé et les personnes fragiles.

Toutes ces personnes recevront un bon de vaccination.


Puis les femmes enceintes, une fois l'évaluation du vaccin non adjuvanté produit par Sanofi-Pasteur terminé donc "d'ici le début de la semaine prochaine", pour une vaccination fin novembre, selon le directeur de l'agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) Jean Marimbert.


Viendront ensuite les enfants de 6 à 23 mois, puis ceux d'âge scolaire, à partir du 25 novembre.


Les enfants du primaire se feront vacciner dans les centres de vaccination, et ceux des collèges et lycées dans leurs établissements, par des équipes mobiles. Roselyne Bachelot a réaffirmé qu'"aucun enfant ne sera vacciné sans l'accord explicite de ses parents".


Enfin, le gros de la population (39 millions de personnes), soit les personnes âgées et les moins de 65 ans sans facteurs de risque, qui pourront se faire vacciner "quand les quantités de vaccin seront suffisantes, sans doute avant la fin de l'année".



Du côté des professionnels de la santé:


Plus de 80 000 membres des personnels de santé se sont fait vacciner, soit seulement 10% des effectifs, alors que la vaccination leur est offerte depuis le 20 octobre.

La ministre juge ce chiffre "encourageant" mais "insuffisant".

Elle rappelle: "L'enjeu est d'éviter de prendre le risque de transmettre le virus à un de leurs patients […] on peut commencer à être contagieux avant d'en présenter les symptômes".

Roselyne Bachelot a appelé les professionnels de santé au "sens du devoir civique" pour aider à faire fonctionner les 1100 centres de vaccination, y compris le soir et le samedi.

La réquisition, légale, devrait être "exceptionnelle", selon Didier Houssin, le directeur général de la santé .



Du côté des effets du vaccin:

 

Selon l'Afssaps, aucun effet indésirable grave signalé après l'injection de 50 000 doses de vaccin Pandemrix (vaccin avec adjuvant du laboratoire GlaxoSmithKline) entre le 21 octobre et le 5 novembre aux personnels de santé des établissements hospitaliers.

"Tous les effets indésirables notifiés sont survenus dans les heures suivant la vaccination":

. Des réactions au point d'injection parmi lesquelles prédomine la douleur (24 cas).

. Un cas d'urticaire localisé.

. 25 cas de réactions générales, tels que maux de tête, fièvre et fatigue.

. Trois cas de malaise associés à une poussée hypertensive (augmentation de la pression artérielle) avec retour rapide à la normale.


Donc "A ce jour, il n'y a pas eu de notification d'effets graves", conclut l'agence.


Les effets indésirables peuvent être déclarés sur le site de l'Afssaps.


Une campagne de communication débute ce lundi, avec un spot télé de 50 secondes sur toutes les chaînes hertziennes, le câble et la TNT, sur le thème "la meilleure protection c'est la vaccination", ainsi qu'un spot radio et une annonce presse.


La Conférence de presse Grippe A H1N1 du 9/11/09 de la ministre de la santé, Roselyne Bachelot:

 

( Envoyé sur dailymotion par sante-jeunesse-sports)




(Source: LExpress, sante-sports.gouv.fr)

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article
9 septembre 2009 3 09 /09 /septembre /2009 10:47
Plus d'un tiers des 4752 médecins, infirmiers ou aides-soignants, sondés entre le 27 juillet et le 6 septembre, hésitent ou refusent carrément la fameuse piqûre.
Telle est la révélation du sondage que vient de clore l'Espace éthique de l'Assistance publique-hôpitaux de Paris. 9,6 % "sont sûrs de ne pas se faire vacciner" et 28,6 % "ne sont pas sûrs de l'option qu'ils prendront".

"Ce vaccin va être commercialisé avec trop peu de recul, je ne suis pas convaincu de son innocuité", tranche un médecin généraliste sur son questionnaire.
"L'Organisation mondiale de la santé reconnaît que les vaccins ont été conçus selon des techniques nouvelles et qu'il conviendra d'effectuer une surveillance accrue dans la phase postvaccinale, dénonce un autre.
Sommes-nous considérés comme de vulgaires rats de laboratoire?"

Et vous, pensez vous vous faire vacciner ?
Sondage sur ce lien


(Source: lexpress.fr)
Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article
22 juillet 2009 3 22 /07 /juillet /2009 23:30

Des traitements inadaptés raccourcissent l’espérance de vie des personnes infectées par le VIH/sida.

Le Congrès Mondial de lutte contre le sida s'est ouvert au Cap, en Afrique du Sud, où 7 millions de personnes sont atteintes de la maladie. Mais nombres de spécialistes craignent que les dirigeants du G8 ne tiennent pas leurs engagements.

4 millions de personnes séropositives sont traitées mais la maladie change et les médicaments de première et seconde ligne ne sont plus efficace.

Des progrès sont réalisés en matière de la transmission mère-enfant sur le virus mais les donateurs trainent des pieds pour financer ses programmes pour la mise en application de cette avancée scientifique.

Julio Montaner Président International Aids Society s'insurge: "Si nous maximisons les investissements aujourd'hui on va économiser des millions voir des milliards de dollars dans le futur alors quand on subit une crise financière il faut justement investir intelligemment et c'est pour ça que le silence des pays du G8 sur le sida et l'argent consacré au sida est non seulement pathétique mais criminel".

Le docteur Eric Gemaere, coordinateur de Médecin Sans Frontière, "aimerait que l'association puisse être fidèle à sa paroles. Car par manque d'accessibilité aux traitements prescrit en Europe, alors que l'espérance de vie d'une personne séropositive européenne est de 69 ans, l'espérance n'est que de 5 à 10 ans en Afrique du Sud".

Le suivi est fait dans la rue où les activistes sud africains maintiennent la pression car le ministere de la santé a dû mal a tenir ses engagements, manque de traitements et de places dans les hopitaux.

"Ce dont nous sommes actuellement témoins à Khayelitsha, c’est ce que nous allons bientôt voir partout en Afrique si rien n’est fait pour que les choses changent au plus vite." Eric Goemaere

L'économie mondiale est en récession, le sida ne l'est pas.

 

France24 - La crise menace-t-elle la lutte contre le sida ?

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article

Présentation

  • : Je suis là
  • Je suis là
  • : Quand le doigt montre le ciel, l'imbécile regarde le doigt... Je laisse des messages deci delà, ramasse qui veut bien...
  • Contact

Catégories