Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 13:19

Rodney Bradfort, dix-neuf ans, a été incarcéré pendant douze jours, accusé d'avoir participé à un vol à main armé à Brooklyn.



(Photo New York Post)


Mais l'adolescent clamait son innocence, et son avocat réussira à prouver qu'il était dans son droit en avançant que son client avait posté un message sur Facebook une minute avant l'agression.


En effet, Roney Bradfort avait envoyé un message sur Facebook à partir d'un ordinateur situé chez son père, à sa petite amie, enceinte, pour lui demander où se trouvaient ses gâteaux.

Une fois les éléments confirmés par Facebook, le juge new-yorkais a ordonné la libération immédiate de l'adolescent.

 

Au New York Times:


Son avocat a déclaré: "C'était un alibi solide. Cela reflète à quel point les sites de socialisation sur internet ont pris de l'importance dans nos vies".


Mais pour Joseph A. Pollini, professeur de droit à New York, le procureur n’aurait pas dû libérer si vite le suspect car il suffit d’un "nom et d’un mot de passe pour laisser des messages sur le profil de quelqu’un sur Facebook".


Pour John G Browning, un avocat spécialisé dans les réseaux sociaux: "C’est la première fois que j’entends parler d’un message sur Facebook qui sert d’alibi".

 


On peut dire que FaceBook c'est la liberté assurée !

 


(Image One Id)




(Sources: Libération, New York Times)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Web
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Je suis là
  • Je suis là
  • : Quand le doigt montre le ciel, l'imbécile regarde le doigt... Je laisse des messages deci delà, ramasse qui veut bien...
  • Contact

Catégories