Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 16:24

Le Dr Andrew Wakefield, qui s'était rendu célèbre en cosignant une étude, en 1998, sur un lien entre le vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole) et l'autisme, a été rappelé à l'ordre par ses pairs jeudi en Grande-Bretagne nous apprend JournalMetro.




(Source: Guardian)



Rappel:


Une enquête précise et poussée, mené par le journaliste Brian Deer du Sunday Times, avait révélé des conflits d’intérêts et une conduite scientifique douteuse de la part du Dr Wakefield, lit-on sur Docbuzz, dont:


Deux années avant la publication de son étude, le Dr Wakefield avait signé un contrat de 55.000 livres avec un avocat, Richard Barr, dont l'objectif "était d’apporter à la court une preuve irréfutable dans le but de la convaincre de la dangerosité de ce vaccin".



Brian Deer révéla ces conflits d’intérêts majeurs, jusqu’alors secret, et qui entraîna la rétractation de 10 des 13 auteurs de l'étude et le début des poursuites par le Conseil de l’Ordre des Médecins.


Un rapport accablant de plus de 140 pages par l’organisme qui régit la profession médicale au Royaume-Uni, démontre la recherche entâchée de graves problèmes éthiques du Dr Wakefield selon Cyberpresse.


Le médecin, en autre, a soumis les 12 enfants, au cours de 5 jours d'hospitalisation, à des examens invasifs en complète violation du traité d'Helsinki, apprend-on dans Guardian et Docbuzz, tels que:


  • une anesthésie
  • une colonoscopie
  • une ponction lombaire
  • un scanner cérébral
  • un électroencéphalogramme
  • absorbé des liquides radio-opaques avant d’avoir des radiographies


Et il a également obtenu des échantillons de sang d’amis de son fils dans une fête d’anniversaire en les payant cinq livres sterling chacun lit-on sur Cyberpresse.



Une propagande qui a entâché et bien au-delà du Royaume-Uni.


Le lancement de cet article original du Lancet, a déclenché un vaste mouvement de panique au Royaume-Uni.


Ce qui a eu pour concéquence de baisser le taux de vaccination et, causé la mort d'un jeune adolescent de la rougeole au Royaume-Uni, ce qui ne s’était pas vu depuis 14 ans.


"Les médias et la communauté scientifique ont une part de responsabilité dans ce délire, souligne une spécialiste, en ne faisant pas entendre une voix forte et unie, les scientifiques ont laissé le champ libre aux anti-vaccins", lit-on sur Cyberpresse.



Le Dr Wakefield, âgé de 53 ans, pratique maintenant aux États-Unis.


Selon Docbuzz, le médecin nie en bloc ces accusations et estime être victime d’un acharnement. Il a déclaré, au sujet de la décision du Conseil de l’Ordre des Médecins, qu’elle était "infondée et injuste", et qu’il n’avait "aucun regret" à propos de ses travaux.

 

Il saura en avril s’il est radié dans son pays d’origine.

 


Mais le plus dangereux selon Cyberpresse est l'attitude de parents qui continuent à soutenir le Dr Wakefield, et ce malgré tout le discrédit jeté sur ces travaux vieux de plus de 10 ans.

 

 


Je fini ce post sur une note plus coloré...


Daniel Tammet, dans l'émission "On n'est pas couché" vient faire la promotion de son livre "Je suis né un jour bleu".


(Envoyé sur youtube par WarnerTube)

 



(Sources: Cyberpresse, Métro Montréal, Docbuzz, JournalMetro)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Santé
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Je suis là
  • Je suis là
  • : Quand le doigt montre le ciel, l'imbécile regarde le doigt... Je laisse des messages deci delà, ramasse qui veut bien...
  • Contact

Catégories