Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 23:21

Christine Boutin, ancienne Ministre du Logement, qui a repoussé un poste d'ambassadeur au Vatican car elle n'est "pas une femme qui ferme sa bouche or le poste d'ambassadeur fait qu'on ne peut pas trop parler", renonce à son siège de député mais "veut continuer la politique avec ardeur mais sur un chemin de liberté absolue".

Mais Christine Boutin n'en a pas fini avec son passé, elle prépare un livre qu'elle annonce déjà "sans concession" dans lequel elle devrait évoquer son expérience ministérielle, et transition faite, elle développera dès la rentrée son propre parti en considèrant que "tout est ouvert" pour la présidentielle 2012.  

Une initiative qui a déjà trouvé des soutiens, avec lesquels Christine Boutin devraient créer une fondation. Elle a donc déjeuné avec Smaïn et d'autres personnalités telles que l’avocat Francis Szpiner (ancien conseil de Jacques Chirac),  Pascal Manry (publicitaire), Jean-Jacques Moscovitz (psychanalyste) Et Francis Lalanne, attendu aussi à ce déjeuner qui lui a envoyé un "vibrant hommage".

Francis Lalanne le cœur débordant de romantisme, éprouve un sentiment de tristesse de voir Christine Boutin s'éloigner du gouvernement, elle qui "est de cette fibre que d'aucun voudrait bien aujourd'hui éraciner; mais qui renaitra toujours de sa sève versée". Voilà qu'à présent il "crie son amour à Boutin" dans un style 100% Lalanne avec SON "Lundi rue Christine".

Que d'émotions !

Francis Lalanne continu donc sur sa lancée, après son livre "Mise en demeure à Monsieur Le Président de la République" où l'auteur en poète engagé, tentant d'imiter Victor Hugo ou Alphonse de Lamartine pose sa critique de Nicolas Sarkozy, il s'exerce donc à présent, au dialogue poétique avec son nouveau titre nouveau texte, tout droit inspiré du VRAI "Lundi rue Christine" de Guillaume Apollinaire, en tout cas du titre car pour le reste, rien à voir je vous laisse voir.


Et je vous mets à présent en garde, le poète Lalanne se rapproche de nous, il remonte le temps littéraire, l'espace poétique. A quand Aragon, Artaud, Vian ?


Mais Christine Boutin très touché(on n'en doute pas) lui répond, avec une "émotion intense" ne sachant pas si elle mérite de si belles pensées, qu'ils doivent à présent s'organiser pour faire entendre la voix selon laquelle "La France, Terre des Droits de l'Homme ne pourra jamais abdiquer sur l'affirmation de la primauté reconnue à toute personne humaine, quelque soit sa race, sa religion ou son, état de santé".


(Quelle hardiesse, qu'elle verve...)


Christine Boutin Présidente du Parti Chrétien-Démocrate et Francis Lalanne Porte-parole de l’Alliance Ecologiste Indépendante, officialisent leur nouvelle union...?


Vivement la rentrée !


D'autant qu'il est vrai qu'aucun des deux n'aiment à fermer la bouche.


Pour notre grand plaisir...



(Pour un vrai plaisir, un extrait de "Lundi rue Christine" de Guillaume Apollinaire suit la vidéo)


Christine Boutin regarde vers 2012 sur Europe1:


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Cher Monsieur,
Vous êtes un mec à la mie de pain
Cette dame à le nez comme un ver solitaire
Louise a oublié sa fourrure
Moi je n’ai pas de fourrure et je n’ai pas froid
Le Danois fume sa cigarette en consultant l’horaire
Le chat noir traverse la brasserie
Ces crêpes étaient exquises
La fontaine coule
Robe noire comme ses ongles
C’est complètement impossible
Voici, cher Monsieur,
La bague en malachite
Le sol est semé de sciure
Alors c’est vrai
La serveuse rousse a été enlevée par un libraire


Un extrait de "Lundi rue Christine" de guillaume Apollinaire


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

(Sources: diagnostic-expertise.com, ozap.com, leparisien.fr, lejdd.fr, davidetceline.fr, books.google.fr)

Partager cet article

Repost 0
Published by Jesuislà - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Je suis là
  • Je suis là
  • : Quand le doigt montre le ciel, l'imbécile regarde le doigt... Je laisse des messages deci delà, ramasse qui veut bien...
  • Contact

Catégories